Médical
Les biothérapies
Questions-réponses

Social
Accessibilité
Aides
Reconnaissance

Liens
Informations

Boutique
Nous vous proposons
Livres
Magazines

Bien-être
Introduction
Se sentir bien
Se détendre
Alimentation
Sport

Les proches
Vous vivez avec un(e) arthritique?
Les aidants-proches

De vous à vous
Témoignages
Poèmes

Dernière mise à jour du site
le mercredi 7 novembre 2018

 

Se sentir bien

Le bien-être, çà commence dès le matin au réveil. Dans notre cas, je dirais même AVANT le réveil. Car pour la plupart d’entre nous, la nuit a pu être douloureuse. Le réveil est synonyme d’articulations bloquées, au mieux engourdies. On aimerait bien comme d’autres sauter en bas du lit et vaquer directement à diverses occupations.

Ce n’est pas possible.

Je vais même vous dire « Ce n’est pas enviable ».
Et vu comme cela, le problème devient tout autre ...

Réfléchissez-y quelques secondes. Pourquoi auriez-vous envie de sauter en bas de votre lit et de commencer à courir après le temps ? Parce que vous aimeriez être « comme tout le monde » ? Parce que c’est ce que la société, votre conjoint, vos enfants attendent de vous ?

Je vous propose un premier petit exercice.

Faites donc la liste des raisons pour lesquelles il vous semble enviable ou normal d’agir de cette façon. Ensuite, pendant 1 minute, fermez les yeux et pensez à vous, rien qu’à vous. Enfin, relisez votre liste, et donner une cotation à chacun des points énumérés,

  • de 0 : vous n’êtes personnellement pas en accord avec ce point
  • à 5 : il s’agit vraiment d’une chose que vous souhaitez par-dessus tout
et indiquez la véritable raison liée à ce point.

Voici un exemple de ce que peux donner ce petit exercice

Ce que je crois Ma cotation La vraie raison

Je veux donner l’impression de ne pas être malade

5

Je veux être en parfaite santé

Je dois commencer le boulot au plus tard à 9h

1

Je veux garder mon emploi

Je dois m’occuper du petit déjeuner

3

Je veux que mon conjoint m’aime et je veux voir mes enfants avant qu’ils ne partent à l’école

A présent, retournons la situation en reprenant vos affirmations à VOUS par ordre décroissant et essayons d’y apporter une réponse correcte.

5. Je veux être en parfaite santé

C’est légitime. Mais est-ce que vous lever brusquement en torturant votre corps vous aidera à être en parfaite santé ?
Pour être en bonne santé, je pense qu'il est préférable de faire ce qui est bon pour votre corps et pour votre esprit, que vous vous écoutiez.

3. Je veux que mon conjoint m’aime et je veux voir mes enfants avant qu’ils ne partent à l’école

S’ils vous voient courbé(e) en deux grimaçant de douleur, vous aimeront-ils plus ?
Pour être bien avec les proches, je pense qu'il est préférable de se sentir le mieux possible pour qu’ils vous voient heureux(se).

1. Je veux garder mon emploi

Si vous allez trop loin ou trop fort avec votre corps suivant ses capacités actuelles, vous finirez par devoir vous rendre chez le médecin, rentrer un certificat médical, vous absenter. Est-ce que cela vous permettra de garder votre emploi ?
Pour garder un emploi, je pense qu'il est préférable d'essayer d’aménager son temps et son espace de travail, et s’il le faut, faire des choix.

Et vu comme cela, la situation devient ENCORE tout autre ...

Parce que faire comme si l’on est pas malade ne nous empêchera pas de l’être. Cela contribuera au contraire à l’être plus encore. N’oubliez pas. Votre maladie est une maladie auto-immune. Votre corps s’attaque à votre corps. Le nier, ne pas vouloir l’entendre ne fera qu’accentuer sa réaction.

En niant votre maladie, vous vous niez vous-mêmes.

Ce petit exercice nous a permis de constater une chose très importante. Notre mental, influencé par toutes sortes de situations extérieures, nous communique souvent des informations qui semblent logiques de prime abord, mais qui se révèlent en contradiction avec notre volonté propre.

Avant de re-découvrir notre véritable volonté, nos aspirations réelles, il nous faut re-apprendre à nous écouter. Et pour cela, notre maladie peut nous aider. Car elle fait partie de nous, elle nous « parle » et souvent même elle nous « crie ».

Do, votre webmaster


Fatigue : la tête et les jambes

La fatigue est un symptôme familier des patients atteints d'une affection inflammatoire. Toutefois, à condition de bien en cerner l'origine, de réelles améliorations peuvent être apportées. Et avec elles, une meilleure qualité de vie...

Lire la suite dans l'article


 


Vos témoignages



Arthrites asbl
Siège Social : avenue Hippocrate,10 - 1200 Bruxelles    Tél : 0800/90 356 - N.E. 0446.923.243