La PR
Accueil
Le début, les atteintes
La douleur et la fatigue
Les causes
L´évolution

Diagnostic
L'examen clinique
Critères de diagnostic
Echelle d´évaluation
Pseudo polyarthrite rhizomélique

Les traitements
Les traitements
Les traitements locaux
Les traitements chirurgicaux
La réadaptation fonctionnelle
Le port de semelles et d'orthèses
Les autres traitements

En savoir plus
Liens
FAQ
Programme Patient Partenaire
Livres / DVD
Brochure et documents à télécharger
La PR dans le monde

Dernière mise à jour du site
le dimanche 17 août 2014

 

Le début

Cette maladie est caractérisée par une inflammation de plusieurs (poly) articulations (arthrite) avec une prédilection pour les mains, les poignets, les genoux et les pieds.

Elle peut cependant atteindre toutes les articulations, rarement la colonne dorsale, la colonne lombaire et les articulations sacro iliaques. Elle provoque habituellement un gonflement articulaire douloureux et bilatéral (c'est à dire des deux côtés : les deux mains, les deux genoux, etc.).

L’atteinte articulaire s’accompagne souvent aux mains et aux pieds d’une atteinte des gaines synoviales des tendons (ténosynovites).

C’est une affection à deux visages :

  • C’est avant tout un rhumatisme inflammatoire chronique (le plus fréquent) évoluant par poussées susceptible d’entraîner des déformations et des destructions articulaires parfois responsables d’une invalidité grave.

  • C’est aussi une maladie systémique capable d'engendrer différentes atteintes extra-articulaires (reins, poumons, cœur, foie, yeux...).


Les atteintes

Une atteinte synoviale

La polyarthrite rhumatoïde s’installe au niveau de la membrane synoviale. Les cellules inflammatoires du système immunitaire (les lymphocytes et les macrophages) vont infiltrer le tissu synovial et engendrer une inflammation chronique au sein des articulations. La polyarthrite est dès lors une maladie auto-immunitaire.

L’inflammation de la membrane synoviale (synovite) entraîne des douleurs et des gonflements articulaires et sera responsable des lésions osseuses et cartilagineuses.

articulation

Une articulation enflammée

Une évolution par poussées

Il s’agit avant tout d’une affection inflammatoire chronique (la plus fréquente) évoluant par poussées susceptibles d’entraîner des déformations et des destructions articulaires parfois responsables d’une invalidité grave.

Mais c’est aussi une maladie systémique capable de provoquer différentes manifestations extra-articulaires (reins, poumons, coeur, foie, yeux…).

Le patient peut également présenter des manifestations extra-articulaires comme une sécheresse de la bouche et des yeux et, plus rarement, des difficultés respiratoires, une inflammation oculaire, des signes neurologiques, cutanés...


 




Remède de grand-mère pour les douleurs :
le chaud et le froid.

Du froid sur une articulation chaude (très enflammée)
ET
du chaud sur une articulation douloureuse, mais peu enflammée (pour la douleur en dehors des poussées).

Pensez thermocompresses !





Arthrites asbl
Siège Social : avenue Hippocrate,10 - 1200 Bruxelles    Tél : 0800/90 356 - N.E. 0446.923.243